Comment choisir le terrain de sa maison ?

La construction de maison plain pied ou à étage nécessite un choix de terrain adéquat, en fonction des caractéristiques du bâtiment, mais également des préférences et des moyens d’acquisition. Mais avant de procéder au choix et aux démarches d’achat, voici quelques étapes de sélection à suivre.

S’informer sur les antécédents du terrain

En trouvant une offre dans les annonces ou par bouche-à-oreille, on n’en connait que les caractéristiques marketing (dimension, emplacement par rapport aux services urbains, situation géographique…), sans être au courant de la qualité du terrain, ou du sol plus précisément. La première étape dans l’analyse de la qualité d’un terrain de maison est sans doute un regard sur ses utilisations antérieures. Il existe par exemple des terrains qui ont auparavant accueilli des constructions et dont la démolition n’a pas été menée parfaitement. Eu égard à l’absence d’une dépollution dans les règles, le sol contient des restes de béton et d’autres éléments. Le sol est donc bon, mais nécessitera un terrassement coûteux… On peut se faire aider par le constructeur de maison engagé lui-même pour faire un état des lieux.

Diagnostiquer le terrain et son environnement

Il faut étudier la capacité du sol à accueillir le bâtiment toujours en confiant cela au constructeur de maison, plus à même d’arriver à une conclusion. Il s’agit de s’assurer que le sol est assez stable pour assurer des fondations solides et résistantes, ou encore d’avoir une idée des techniques pour faire en sorte que la construction Piraino puisse se faire. L’on doit se méfier par exemple des sols argileux propices au glissement, ou encore des zones inondables, etc. Dans sa démarche, le géotechnicien va sonder le terrain pour définir sa nature. Au constructeur de maison ensuite d’établir la faisabilité du projet sur le terrain indiqué.

Consulter les sources officielles pour choisir son terrain de maison

Le Plan local d’urbanisme ou PLU définit les règlementations locales en matière de BTP, tout en donnant des informations précises sur l’avenir du terrain. Il indique tous les projets officiels qui touchent le terrain à bâtir en question : construction de route, mise en place d’un établissement public, etc. La consultation d’un autre document officiel présente aussi une importance capitale dans le choix du terrain de maison : le Certificat d’Urbanisme opérationnel. À demander auprès de la Mairie, celui-ci indique les droits applicables audit terrain (servitudes, préemption…), les taxes, etc. Mais il avise surtout de la faisabilité du projet de construction sur le terrain en question.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *